En sentier vers Bear Mountain avec Jeff Gosselin


maxresdefault

Puisque la course de Bear Mountain ou le North Face Endurance Challenge New York arrive rapidement et que plusieurs Québécois y participeront, j’ai cru qu’il serait intéressant de poser quelques questions à celui qui a terminé 3e l’an dernier, j’ai nommé le trop sympathique Jeff Gosselin.



BM2013podium-620x465

Selon toi, on part vite ou pas trop? Est-ce qu’il peut se créer un bouchon en début de parcours selon toi?

Hum, je crois que tu dois partir à la vitesse qui te convient. Le chemin sera assez large, 3-4 personnes de front sur la première heure sauf sur certaines petites sections. L’an passé j’étais parti en avant pour éviter de me retrouver pris dans des sections techniques, mais c’est très rare les courses débutant à la noirceur avec des sections super techniques. Les organisateurs souhaitent éviter les risques de blessures inutiles.

nf

La parcours semble vallonné mais à part de courtes montés abruptes en début de course, au 6e mile et au 10e, il ne semble pas y avoir de difficultés majeures. Qu’en dit celui qui l’a couru l’an dernier?

C’est une bonne observation, à part la section entre le ravitaillement #10 et le #11, tout de suite après Queensboro, je ne crois pas que les montées soient les principales difficultés du parcours. Méfiez-vous des sections techniques… L’an passé, j’avais noté que près de 50 % du parcours étaient suffisamment technique pour demeurer sur nos gardes. C’est très rocheux en fait, attention aux chevilles.

DSC02823

Te souviens-tu de sections particulièrement techniques?

Oui, plusieurs! En 2013, Jordan McDougall me faisait remarquer que ça ressemblait à un tableau de Mario Bros! Je trouvais que ça résonnait en moi. Attention à 2 sections précises : celle hyper technique qui descend vers le ravitaillement de Skannatati et celle après Queensboro, ouf!!

Le dernier tiers du parcours est principalement en descente. C’est roulant ou technique? Des pierres, des racines ou des sentiers immaculés?

Le dernier 3-4 km est roulant, le reste est technique. Beaucoup de sections où tu dois jouer avec ta fréquence pour mettre les pieds aux bons endroits.

En trail, il faut toujours avoir en tête que quand tu hésites entre faire 1 ou 2 pas, fais-en 3!

Haha, bon conseil pour les trailers. Te souviens-tu avoir eu le temps d’apprécier le paysage?

Hahaa! Je me rappelle avoir vu des arbres, des lacs et de la roche… le reste du temps, je regardais où mettre les pieds!

Un dernier conseil pour ceux qui participeront à leur premier 50 miles?

Étudiez bien le parcours, planifiez chaque détail, ne partez pas trop vite et appréciez chaque instant!

Merci Jeff! On se voit sur la ligne de départ samedi prochain!

 

edit: merci à Joan Roch pour les 2 fautes 😉

Comments
  1. Alexandria Evans

    Hi I just found this post on your visit to the SBM in April 2014. I belong to the Explore Harriman group and would like to know which country you and the athletes in this post are from? I am asking because I would like to post about the many different visitors the SBM receives. Thank you!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *